La Nuit des étoiles

La nuit des étoiles est l’occasion idéale pour admirer le ciel et encourager la curiosité naturelle de nos enfants. De plus, c’est aussi un excellent moyen de les sensibiliser aux sciences.

Une tradition de longue date

Bien avant que les n’entrent dans notre vie, le mâle alpha et moi-même nous avions déjà ce rituel. Chaque été, nous aimons contempler ces boules de gaz qui brulent à des millions de kilomètres. Nous sortons de la capitale des Gaules, prenons un peu de hauteur. Nous étendons un grand plaid. Je prends mon 5 sur 5, indispensable pour éloigner toutes bestioles friandes de mon sang. Et nous observons le ciel. Plus rarement, il nous arrive d’y aller le reste de l’année, si le temps bien entendu le permet.

Où observer les étoiles ?

Difficile d’observer les astres de son balcon… Pour admirer la voute céleste il faut avant tout s’éloigner de la ville et de sa pollution lumineuse.

À Lyon, un des spots que nous privilégions est le belvédère du Mont Thou. Il nous permet de nous retirer de la cité, de monter en altitude (600 mètres) et d’avoir un peu de fraicheur, ce qui n’est pas négligeable durant les soirées d’été caniculaires.

Nuit des étoiles

Se préparer à la nuit des étoiles

Admirer le ciel ça ne coute rien et ça détend ! Et pour que l’expérience soit encore meilleure, je vous suggère plusieurs accessoires à emporter avec vous. De plus, vos astronomes en herbe prendront plaisir à préparer avec vous le sac pour l’escapade nocturne.

  1. Un plaid pour s’allonger par terre.
  2. Une couverture ou un petit gilet en cas de nuit fraiche.
  3. Une carte du ciel du jour (mais à l’heure de nuit soyez pas cons) qui vous permettra de repérer les constellations, téléchargeable sur le site Stelvision.
  4. Un en-cas : sandwichs en forme de fusée, chips étoilées, biscuits alien.
  5. Un pointer laser pour montrer les astres.
  6. Une paire de jumelles.
Nuit des étoiles

La nuit des étoiles – pour aller plus loin

Le but de cette sortie n’est pas de retenir le nom de toutes les constellations qui se trouvent au-dessus de leur tête, mais plutôt de s’amuser à les repérer. D’ailleurs ce fut un vrai plaisir d’observer Wyatt reconnaître la grande ourse pour la première fois. En outre, sans tomber dans un cours de physique, vous pouvez également leur expliquer la différence entre une comète, une météorite et une astéroïde, leur parler des trous noirs, de notre système solaire, des galaxies, etc. Amusez-vous également à leur raconter l’histoire des constellations. Alors certaines sont peut être effectivement moins drôles que d’autres je le reconnais. Mais c’est l’opportunité de discuter mythologie et de faire ressurgir vos talents de conteur. Rien de tel pour enchanter vos nuitées estivales.

Partager cet article sur...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *