L’Antre Du Basilic n’est pas une vieille pizzeria située sur les quais de Grenoble. C’est le dernier tome tant attendu de la BD Kaamelott. Après avoir patienté sagement la sortie de ce livre, ce matin je me suis enfin rendue dans ma boutique BD du coin pour me le procurer.

« On a jeté un œil vite fait sans ouvrir les yeux… »

Une histoire épique et drôle

Accompagné de son équipe au complet, Arthur se rend dans l’Antre du Basilic. Un énorme reptile qui a le pouvoir de pétrir… euh pétrifier ses victimes. Les chevaliers de la table ronde fouillent donc sa tanière, et se perdent dans un labyrinthe de souterrains et de grottes. Or ce lieu sombre et étrange recèle bien d’autres surprises : pièges, monstres, objets mystérieux, passages secrets et une étrange demoiselle.

« Qu’est-ce que vous avez reçu ? une flèche ? Une botte ! »

Alors cette BD Kaamelott ?

Est-ce que tout comme moi, vous avez vu les 6 saisons de la série Kaamelott ? Est-ce que tout comme moi, vous adorez voir et revoir l’intégrale de Kaamelott rediffusée chaque année sur W9 ? Vous connaissez toutes les répliques cultes de la série… et d’ailleurs si quelqu’un vous répond « C’est pas faux », vous vous demandez systématiquement si ce gars a bien compris ce que vous venez de lui dire. Alors, comme moi Kaamelott vous manque !

J’adore me replonger dans l’univers du roi Arthur et de ses compères, même en bande dessiné car elle reprend tout à fait le style de la série tout en étant plus épique. Et ce dernier tome n’échappe pas à la règle. On retrouve la patte d’Alexandre Astier, les chamailleries classiques, les bonnes vieilles bâches dans la poire. Et je pense que certaines répliques pourraient même rejoindre la longue liste de phrases cultes tirées de Kaamelott.

« Ça va, c’est du jus de viande, c’est pas sale ! »

La seule critique négative que je peux émettre au sujet de cette dernière bande dessinée concerne les dessins. Certes le coup de crayon de Steven Dupré est toujours superbe. Mais certaines bulles sont un tout petit peu trop sombres à mon goût. Oui, je sais ça se passe dans des cavernes, j’ai bien compris. Et non, je n’ai pas la vue qui baisse… Mais malheureusement, certaines illustrations manquent de contraste pour en apprécier les détails. Ceci dit, cela n’enlève en rien au talent de l’illustrateur.

Et la suite de Kaamelott…

En attendant de pouvoir s’asseoir dans une salle de cinéma pour visionner le film… on devrait avoir prochainement le tome 9 de la BD Kaamelott, intitulé les Renforts Maléfiques. Ça sent le retour de Elias de Kelliwic’h. J’imagine qu’on en saura un peu plus via le twitter d’Alexandre Astier.

Partager cet article sur...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *