mon premier concert

Vous souvenez-vous de votre premier concert ?

J’ose espérer que notre grand W gardera de bons souvenirs du sien avec les Ultra Vomit. En tout cas je serai là pour lui raviver la mémoire !

Comme une envie de pisser

Cet été, j’avais montré aux W² le live des Ultra Vomit au Hellfest. Vidéo qu’ils ont tous les deux beaucoup aimée. Et donc l’idée saugrenue m’est venue comme une envie de… burrata (c’est quand même plus glamour) de lui proposer de les voir en chair et en os. Évidement la réponse ne s’est pas faite attendre.

J’avais lu quelque part qu’il fallait patienter jusqu’à l’âge de 3 ans pour emmener un enfant dans un concert. Wyatt a aujourd’hui 5 ans… De plus, je me suis dit Damned les pogos, emmenons le quand même !

Je ne vous cache pas que depuis que nous avions acheté les billets, je n’ai cessé de penser à ce moment. Je devais être certainement bien plus excitée que Wyatt ne l’était.

C’était pas mal là ?

Le soir de son premier concert, nous partons donc en voiture, direction le Radiant à Caluire et (putain de) Cuire. Le mâle alpha nous trouve rapidement une place, et oui il a ses combines de photographe de concert… Garés en bas de la salle, tels des princes nous gravissons les marches.

Avant que le concert ne débute, nous cherchons à manger. Vu la carte horrible que propose le Radiant, nous optons pour un repas très équilibré : des paquets de chips. Non mais honnêtement, proposer à des steaks de 100 kg des sandwichs moutarde et choux rouge c’est vraiment mal connaitre son public !

Après notre repas bio et vegan, nous nous glissons tant bien que mal, le plus prêt que nous pouvons de la scène. Il y a déjà beaucoup de monde. Le concert affiche complet !

Wyatt s’équipe de son heaume contre le bruit. Le mâle alpha lui a prêté son casque de tir. Au moins nous avons la garantie qu’il n’aura pas de problèmes d’audition.

T’y vois quelque chose toi ?

Allez ! J’avoue tout ! Je brise le mythe ! Je déteste les concerts !

La proximité avec les autres membres de mon espèce, l’odeur de sueur acre de buveurs de bières, les gens bourrés au regard vitreux comme une carafe, ces personnes qui se glissent entre tout le monde jusqu’à la scène pour faire demi tour au bout de 5 mn… n’oubliant pas de piétiner mes Karl Lagerfeld au passage. Et surtout… ET SURTOUT ! mon incapacité physique à voir quoique ce soit si je ne suis pas à un mètre de la scène ou à 3 mètres de haut.

En effet, je me sens souvent comme un aveugle au cinéma. Avec mes 158 cm, j’ai bien du mal à suivre le concert, en particulier quand un trente-huit tonnes chevelu se pose impunément, comme une fleur, dans mon champ de vision. C’est excessivement énervant !

Bien que la salle du Radiant ne soit pas du tout adaptée pour les petites personnes, j’ai tout de même réussi à suivre quelque chose.

Wyatt, sais tu mettre tes petits doigts de metal en l'air ?!

Quant à Wyatt, haut comme un bébé Yoda, il a eu le privilège de monter sur son marche pied humain… enfin son père ! Il ne lui manquait plus qu’un ou deux croissants au miel préparés amoureusement par sa reine mère et un petit verre de champomy à la main pour apprécier pleinement le show !

Premier concert et un vrai cartoon metal !

Ultra Vomit sur scène c’est bien plus qu’un simple concert. C’est un four men show !

Leur spectacle est superbement bien préparé et ficelé tel un rôti prêt à cuire et plus caluire. Entre chaque chanson, ils mettent le feu à la salle avec humour et dérision. Le chanteur Fetus est un vrai toon, le fils caché de Bip Bip et le Coyotte. Tour à tour finaud, tour à tour polisson. Impossible de ne pas rire à chaque fois qu’il ouvre la bouche, idem pour les Vannes de Manard. Leur show parodique est bourré de références à la popculture. Et je suis toujours très impressionnée par leur facilité et leur maitrise à changer de style de Metal.

- Il était trop drôle le magicien sur scène avec sa longue barbe ! 
- Non c'est Jésus, chéri !

J’ai été surprise par le nombre d’enfants. Je n’irais tout de même pas à dire que c’était un concert de Henry Death. Mais nous n’étions pas les seuls parents à faire découvrir les Ultra Vomit à notre tête blonde.

Les rumeurs couraient même qu’il existerait une contrée proche de la scène pour les enfants et personnes à petite taille… oups à mobilité réduite.

Pas d’évier metal pour nous !

Malheureusement, les petites jambes de Wyatt, même par dessus les épaules du père, n’ont pas tenu jusqu’à la fin de ce premier concert. Nous avons donc loupé le rappel avec leurs deux meilleures chansons Kammthaar et Évier Metal.

Lui : Le gars à côté de nous, il galérait avec sa fille sur ses épaules. 
Je voulais pas perdre la face, j'ai tenu bon tout le long.
Moi : *sourire et approbation de la tête, en mode fière de mes bonhommes !*

Mais nous avons eu droit tout de même à Calojira, un savant mélange de Gojira et de Calojero. Et surtout nous avons retrouvé les grands classiques Jacques Chirac et Boulangerie Pâtisserie.

Premier concert mais…

Premier concert mais loin d’être le dernier. En effet quelques jours après, nous l’avons emmené voir Skald, un groupe de folk inspiré des légendes nordiques. Autre ambiance mais non moins amicale. Wyatt s’est retrouvé entre deux jeunes demoiselles qui ont bien voulu lui laisser une petite place entre elles. C’est ce que j’aime dans ce milieu alternatif… des gens tout de noir vêtus braillant des cris sortis d’un abattoir mais doux comme des agneaux.

Partager cet article sur...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *